BNP Paribas envisage de licencier environ 250 collaborateurs en Suisse ;

La banque a indiqué qu’elle a entamé une période de consultation des employés, qui se poursuivra jusqu’au 14 janvier, afin d’envisager des mesures qui pourraient réduire le nombre de suppressions d’emplois qui seront effectuées en 2020 et 2021.

BNP Paribas en Suisse, comme d’autres banques, se trouve actuellement confronté à des défis majeurs : des taux négatifs, une contraction des marges et une accélération des investissements technologiques, le tout dans un contexte de croissance mondiale contrastée en Europe.

Ce plan s’inscrit dans le cadre d’une transformation plus large actuellement en cours au niveau du Groupe et permettrait à BNP Paribas (Suisse) SA d’accroître son efficacité, notamment en tirant un meilleur parti des synergies offertes par le groupe.

En début d’année, le prêteur français a réduit son objectif de rentabilité pour 2020 et annoncé des réductions de coûts dans la banque de financement et d’investissement dans des conditions de marché qui ont vu de nombreux autres prêteurs européens également en difficulté.

Elle prévoit désormais de réduire ses effectifs en Suisse, qui sont passés à 1 400 personnes, en supprimant des emplois dans les services bancaires aux entreprises et aux institutions, ainsi que dans la gestion de fortune, principalement à Genève. Les réductions toucheront à la fois le travail de front et de back office.